La régularisation du lac Winnipeg

La régularisation du lac Winnipeg est un élément clé du développement hydro-électrique du fleuve Nelson.

Pourquoi la régularisation est-elle nécessaire?

La régularisation du lac Winnipeg produit des débits sortants plus fiables pour l’exploitation des centrales le long du fleuve Nelson dans le nord du Manitoba.

Avant la régularisation du lac Winnipeg, la décharge naturelle peu profonde du lac à Warren Landing était sujette à des blocages causés par la glace en hiver et à des rétrécissements causés par la pousse de mauvaises herbes aquatiques en été. Dans le cadre du projet de régularisation du lac Winnipeg, on a creusé de nouveaux canaux pour augmenter la capacité du débit sortant du lac, et on a construit un ouvrage régulateur à 100 kilomètres en aval de la sortie du lac. Les nouveaux canaux permettent d’augmenter jusqu’à 50 % le débit sortant, par rapport aux conditions naturelles. Voir l’historique de la régularisation.

La régularisation du lac Winnipeg offre des avantages non seulement pour la production de l’électricité, mais aussi pour l’atténuation des effets qu’ont les inondations et les périodes de sécheresse sur le lac Winnipeg. La question de régulariser le lac à ces dernières fins avait été explorée auparavant mais ce n’est que lors du développement hydro-électrique du fleuve Nelson que la régularisation est devenue rentable.

La licence pour la régularisation du lac Winnipeg à été accordée en vertu de la Loi sur l’énergie hydraulique du Manitoba. Cette licence stipule des exigences pour la régularisation des débits sortants du lac Winnipeg en fonction du niveau du lac.

  • Quand le niveau du lac se situe entre 711 et 715 pieds, nous régularisons le débit sortant du lac Winnipeg selon les besoins pour la production de l’électricité.
  • Quand le niveau du lac dépasse 715 pi, nous devons laisser sortir un volume d’eau maximal du lac jusqu’à ce qu’il se rétablisse sous les 715 pi.
  • Quand le niveau du lac baisse sous 711 pi, nous devons régler le débit sortant selon les directives du ministre chargé de l’application de la Loi sur l’énergie hydraulique.

Accord d’une licence définitive en vertu de la Loi sur l’énergie hydraulique du Manitoba.

Renseignements sur le lac Winnipeg

Le lac Winnipeg est :

  • au 13e rang parmi les lacs du monde (grandeur);
  • au 11e rang parmi les lacs à l’eau douce du monde (volume);
  • au 10e rang parmi les lacs à l’eau douce du monde (superficie);
  • au 7e rang parmi les lacs en Amérique du Nord (grandeur).

Le lac Winnipeg recueille les eaux de ruissellement d’un bassin hydrographique qui s’étend sur 1 000 000 km2, des montagnes Rocheuses dans l’Ouest canadien à moins de 19 km du lac Supérieur dans l’est du Canada, puis vers le sud pour inclure 4 états américains.

Les eaux du lac Winnipeg coulent vers le nord et quittent le lac par le fleuve Nelson qui se déverse finalement dans la baie d’Hudson. Les principaux affluents du lac Winnipeg sont les rivières Winnipeg et Saskatchewan. Ces deux rivières ensemble fournissent 75 % du débit entrant alors que les rivières Rouge, Dauphin, Bloodvein et Berens ainsi que d’autres plus petits affluents y fournissent 25 %.

Les débits entrants naturels du lac Winnipeg sont plus forts au printemps et en été à cause de la fonte des neiges pendant le temps doux et des pluies qui sont naturellement plus abondantes au printemps et au début de l’été. À l’automne, les eaux provenant des affluents diminuent en raison de conditions plus sèches. Au début de l’hiver, les débits entrants diminuent car la neige n’a aucun effet sur les eaux de ruissellement jusqu’au printemps suivant. L’écart entre les débits entrant et sortant ne fait augmenter ou diminuer que très lentement le niveau du lac Winnipeg à cause de sa grande superficie (24 420 km2).

Bien que la régularisation du lac Winnipeg ait augmenté la capacité de déversement du lac, le volume d’eau pouvant entrer dans le lac Winnipeg dépasse largement le volume d’eau pouvant en sortir. Trois importantes rivières et plusieurs petits affluents se jettent dans le lac tandis que un seul cours d’eau, le fleuve Nelson, coule du lac.