Découvrez l’esturgeon jaune

Photo d’un jeune esturgeon jaune qui nage.

L’esturgeon jaune.
Agrandir l’image.

Notre aquarium

  • On retrouve des jeunes esturgeons en exposition à notre siège social au 360 de l’avenue Portage. Les visiteurs peuvent voir les poissons et apprendre directement quelque chose à leur sujet.
  • Les jeunes esturgeons ont été élevés dans l’alevinière de Grand Rapids et seront relâchés dans leur rivière d’origine une fois qu’ils auront atteint l’âge de un an.
  • Un autre endroit bien recherché pour voir les esturgeons pendant l’été est la Silas Ross Memorial Sturgeon Rearing Facility à la centrale de Jenpeg.

Haut de la page

Faits fascinants

  • L’esturgeon n’arrête jamais de grandir et il est la plus grande espèce de poisson d’eau douce au Manitoba. Il mesure en moyenne entre 0,9 et 1,5 m et pèse entre 3,5 et 36 kg mais il peut atteindre une taille de 2,5 m et un poids de plus de 140 kg.
  • L’esturgeon peut vivre pendant plus de 150 ans. La durée de vie moyenne est de 50 à 80 ans.
  • Dans la nature, l’esturgeon semble aimer « marcher sur sa queue », (se dresser au-dessus de l’eau et se déplacer en reculant), surtout par temps chaud. Il aime aussi sauter hors de l’eau en faisant des pirouettes. Si vous allez à Seven Sisters sur la rivière Winnipeg en juillet et en août, vous pouvez voir les esturgeons sauter, faire des pirouettes et « marcher sur leur queue », comme des « dauphins » manitobains!
  • On a observé des esturgeons qui nageaient à l’envers sur le dos. Les résultats de recherches suggèrent qu’il le font pour se nourrir d’insectes qui se trouvent à la surface de l’eau. Étant donné où se trouve la bouche de l’esturgeon, c’est uniquement de cette manière qu’il peut se nourrir à la surface de l’eau.
  • Dans l’aquarium, l’esturgeon aime nager à travers les bulles d’air produites par le filtre, peut-être pour se nettoyer les branchies. On peut aussi remarquer des esturgeons couchés les uns sur les autres quand ils sont en captivité.
  • Contrairement aux autres poissons (telles les truites), l’esturgeon a tendance à avoir un comportement et une personnalité qui lui sont propres, par exemple des stratégies pour s’alimenter ou tout simplement un caractère enjoué.
  • L’esturgeon jaune (Acipenser fulvescens) est le descendant d’un poisson préhistorique. Il ressemble beaucoup à des fossiles remontant à la période du crétacé supérieur, il y a 100 millions d’années quand les dinosaures habitaient la Terre.
  • Il n’est pas possible d’établir l’âge d’un esturgeon de l’extérieur. Comme c’est le cas pour les arbres, on peut établir l’âge d’un esturgeon en comptant les anneaux de croissance situés sur les os de ses nageoires pectorales.

Haut de la page

Apparence

  • Survivant d’un poisson préhistorique, l’esturgeon a une armure extérieure formée de plaques osseuses, un squelette cartilagineux et une queue semblable à celle du requin.
  • Les cinq rangées de bosses osseuses ou « boucliers » que vous apercevez sur le jeune poisson s’aplatiront à mesure qu’il vieillit. Les boucliers présentent de petits éperons pointus qui rendent le jeune esturgeon difficile à avaler et peu attrayant, et le protègent contre des prédateurs comme le doré jaune et le brochet.
  • Le jeune esturgeon a souvent des taches noires sur les côtés, le dos et le museau pour aider à le camoufler dans les fonds de lac ou lits de rivière. Ces taches pâlissent ou disparaissent complètement quand l’esturgeon atteint une longueur d’environ 60 cm, soit trop long pour qu’il soit victime de la plupart des prédateurs naturels.
  • La couleur de l’esturgeon jaune adulte varie de brun olive à gris ardoise et son ventre est de couleur blanc laiteux.

Haut de la page

Nourriture

  • L’esturgeon est un poisson benthique, c’est-à-dire qu’il vit au fond de l’eau. Il n’a pas de dents. Quand il trouve de la nourriture, il étend sa bouche en forme de tube et l’aspire rapidement. Serrant fermement sa proie entre les mâchoires, l’esturgeon aspire ensuite de l’eau pour filtrer le limon ou le sable à travers ses branchies.
  • L’esturgeon habite normalement dans les habitats sombres et boueux des rivières ou lacs profonds. Il ne peut donc pas se fier à sa vision pour apercevoir la nourriture ou les prédateurs.
    • Dans un aquarium, il ne s’éloigne pas normalement des visiteurs par peur, tandis que d’autres poissons, comme les truites, s’éloigneraient.
  • L’esturgeon se fie à ses autres sens, y compris :
    • ses narines en forme de tire-bouchon et son sens de l’odorat très développé;
    • quatre longs filaments charnus (barbillons) qui pendent à l’avant du museau et permettent de « sentir » ou « goûter » la nourriture dans l’eau;
    • sa capacité de détecter des champs électromagnétiques. Cette capacité lui permet de détecter une organisme vivant tel qu’une mye ou une écrevisse au fond du lac.
  • L’esturgeon se nourrit principalement d’animaux tels que les sangsues, les écrevisses, les petits poissons, les myes et divers insectes. Les poissons dans nos aquariums mangent des tubifex congelés. (Dans la nature, les tubifex seraient considérés comme des gâteries!)

Haut de la page

Reproduction

  • L’esturgeon jaune arrive très lentement à maturité. Il ne se reproduit pas avant d’avoir atteint l’âge de 15 ans, au minimum, pour le mâle et de 25 ans pour la femelle.
  • Arrivée à maturité, la femelle ne fraie qu’une fois tous les quatre ou six ans. Seule une petite partie de la population fraie chaque année, de sorte que la population est vulnérable aux perturbations comme la surpêche ou la détérioration de l’habitat.
  • L’esturgeon fraie tard au printemps quand la température de l’eau approche 11°C.
  • Une femelle relâche entre 100 000 et 1 000 000 œufs.
  • Elle nagera typiquement vers un lieu de frai caractérisé par des eaux rapides et un lit rocheux.
    • Elle y rencontre de nombreux mâles qui circulent autour d’elle, frappant sur ses côtés et lui permettant ainsi de relâcher ses œufs.
    • La laitance est relâchée simultanément et les œufs ainsi fertilisés deviennent collants. Éparpillés par le courant de la rivière, ils se déposent enfin au fond de l’eau puis s’y collent.

Haut de la page

Histoire

  • L’esturgeon est une espèce patrimoniale au Manitoba parce que sa distribution est limitée, son histoire est marquée par des caractéristiques uniques et il est important tant au niveau social que historique de notre province.
  • L’esturgeon est important sur le plan culturel pour les peuples autochtones qui l’appelle « bison de l’eau ».
  • Les usages traditionnels de l’esturgeon comprennent les activités suivantes :
    • consommation de la chair;
    • fabrication d’aiguilles, de pointes de flèche et de fers de lance à partir des os et du cartilage;
    • fabrication de la colle et de la peinture à partir de l’ichtyocolle (une substance qui se trouve dans la vessie natatoire).
  • Les pionniers considéraient l’esturgeon comme une espèce nuisible et utilisaient l’espèce pour la nourriture, les outils et l’huile à lampe.
  • La pêche commerciale intensive des femelles et des oeufs pour le caviar a commencé au milieu du 19e siècle.
  • Sur le lac Winnipeg, la pêche commerciale a atteint son point culminant en 1900 quand plus de 445 tonnes d’esturgeons ont été récoltés. En conséquence, la population d’esturgeon s’est effondrée et la pêche a été interdite.
  • L’esturgeon est actuellement protégé par la réglementation en matière de pêche. Pour ce qui est de la pêche sportive, il faut remettre ses prises à l’eau.
  • Toute pêche commerciale de l’esturgeon est interdite. Seules les Premières nations peuvent récolter l’esturgeon au Manitoba. Plusieurs Premières nations participent à des conseils de gestion des esturgeons qui mettent l’accent sur la protection et la conservation des populations d’esturgeon restantes.

Pour de plus amples renseignements sur l’esturgeon jaune, visitez les sites Web suivants :

Haut de la page