Le gaz naturel

Le gaz naturel représente une importante source d’énergie que l’on peut utiliser de mille et une façons. On le considère comme étant plus sécuritaire que la plupart des autres combustibles mais des situations dangereuses peuvent quand même se présenter. Il faut savoir comment éviter les dangers liés au gaz naturel et comment agir rapidement en cas d’urgence.

Les foyers et les chaufferettes au gaz naturel sont utilisés plus souvent en hiver, de sorte que le risque d’empoisonnement au monoxyde de carbone (CO) augmente.

Données sur le gaz naturel

  • Le gaz naturel est le combustible conventionnel dont la combustion est la plus propre. Il produit 45 % moins de dioxyde de carbone que le charbon.
  • Il est très inflammable.
  • Plus léger que l’air, le gaz naturel montera et se dissipera dans l’atmosphère.
  • Parce le gaz naturel est inodore et incolore, nous y ajoutons une substance odorante appelée mercaptan pour lui donner une odeur de souffre, souvent décrite comme étant celle des œufs pourris.
  • La substance odorante peut être lessivée dans certaines conditions de sols et elle n’est pas présente dans une section de 19 km du pipeline qui alimente en gaz l’usine Koch Chemical et la centrale de Brandon.
  • S’il y a une grande fuite souterraine, le gaz qui s’échappe peut fausser les ondes lumineuses de sorte que le nuage de vapeur ressemble à un vacillement de lumière.
  • Il peut produire des bulles dans l’eau ou créer des parcelles distinctes de végétation morte ou décolorée.
  • En concentrations élevées, le gaz naturel peut devenir un asphyxiant et remplacer l’oxygène dans l’air.

Fiche de données de sécurité