Sommaire des émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise

Graphique à barres indiquant les émissions directes de GES de Manitoba Hydro.

Émissions directes de Manitoba Hydro par rapport au cible.
Agrandir l’image.

Nous avons fixé volontairement un plafond cible d’émissions de gaz à effet de serre (GES) pour l’entreprise : 520 kilotonnes (kt) d’équivalent dioxyde de carbone (éq. CO2), ce qui représente une baisse de 6 % par rapport au niveau de 1990. Au cours de l’année civile 2016, le total de nos émissions directes de gaz à effet de serre se chiffrait à 104 kt d’éq. CO2, soit 80 % de moins que le plafond ciblé.

Sources et types d’émissions de GES

Les sources directes d’émissions de GES sont les suivantes :

  • installations thermiques de production d’électricité;
  • réseau de transport et de distribution du gaz naturel;
  • véhicules du parc automobile;
  • des émissions provenant du gaz isolant pour le matériel électrique (SF6 et CF4);
  • la production d’électricité à partir du diésel pour les collectivités éloignées du Nord;
  • le chauffage au gaz naturel dans les bâtiments appartenant à Manitoba Hydro.

En 2016, la production d’électricité représentait 41 % du total des émissions de GES de l’entreprise. Les véhicules du parc automobile et les activités liées au gaz naturel représentaient 22 % respectivement.

Nos activités produisent des émissions de CO2, de CH4, de N2O, de SF6 et de CF4; ces GES sont exprimés en éq. CO2. Les valeurs sont calculées en utilisant les facteurs de potentiel de réchauffement de la planète appropriés.

Le CO2 est la principale émission de GES provenant de nos activités, et représente 75 % des émissions totales de 2016. En 2015, le CH4 représentait environ 21 % des émissions et le N2O et le SF6/CH4 représentaient respectivement environ 1 % et 3 % des émissions.

Réduction des émissions de GES

Sur le plan mondial, la plus grande contribution qu’apporte Manitoba Hydro à la réduction des émissions de GES résulte de ses exportations, qui aident à remplacer la production d’énergie à partir de combustibles fossiles dans les provinces et états avoisinants.

La faible intensité de nos émissions fait de nos exportations une ressource précieuse qui aide à réduire les émissions mondiales de GES. Quand nous envisageons des changements progressifs à la consommation d’électricité au moyen d’efficacité énergétique ou d’applications de remplacement de combustible, nous tenons compte des conséquences relatives aux émissions de GES à l’échelle mondiale.

Le charbon est la principale source de production d’énergie dans notre zone d’exportations. Conséquemment, l’énergie que nous remplaçons est souvent celle qui est produite à partir du charbon, un combustible dont le taux d’émissions est très élevé. À l’heure actuelle, nous utilisons un facteur de 750 tonnes d’éq. CO2 par GWh, ce qui représente une estimation des effets progressifs qu’ont les changements de consommation sur les émissions de GES dans le marché élargi des réseaux électriques régionaux interconnectés.

En 2016, nos exportations d’électricité ont réduit les émissions nettes mondiales de GES d’environ 8 100 kt d’éq. CO2. Selon les valeurs estimatives fournies par la Environmental Protection Agency des États-Unis sur les émissions typiques de GES que produisent les véhicules à passagers, cette réduction correspond à celle qu’on obtiendrait du retrait de presque 1,7 million de véhicules de la circulation.

Historique des mesures prises pour réduire les émissions mondiales des GES

Nous avons travaillé au cours des années en vue de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Notre engagement continu a produit les effets suivants :

  • Baisse des émissions à l’échelle de la province : en 2016, l’entreprise avait réduit de 81 % ses émissions de GES par rapport aux niveaux de 1990.
  • Réduction des émissions à l’échelle mondiale : la faible intensité de nos émissions fait de nos exportations une ressource précieuse qui aide à réduire les émissions mondiales de GES. Depuis 1991, les activités de Manitoba Hydro ont contribué au déplacement de la production d’environ 205 millions de tonnes d’éq. CO2 de GES à l’échelle mondiale.
  • Conservation d’énergie : Notre programme Éconergique a produit des économies d’énergie annuelles de 2 728 GWh d’électricité et de 103 millions de mètres cubes de gaz naturel. Ces économies d’énergie ont réduit d’environ deux millions de tonnes d’éq. CO2 les émissions annuelles mondiales de GES.

Étapes dans la réduction des GES : production d’électricité

  • Fin des travaux de construction de la centrale de Wuskwatim (200 MW);
  • Conclusion d’une convention d’achat d’énergie (138 MW) avec la ferme éolienne de Saint-Joseph;
  • Conclusion d’une convention d’achat d’énergie (115,5 MW) avec la ferme éolienne de Saint-Léon;
  • Conversion de la source d’alimentation de la centrale de Selkirk du charbon au gaz naturel;
  • Mise hors service de quatre unités alimentées au charbon à la centrale de Brandon;
  • Raccord au réseau de transmission de neuf collectivités du Nord alimentées au diesel;
  • Fin des travaux de construction de la centrale de Limestone (1 330 MW).

Renseignez-vous sur les initiatives visant les émissions de GES.