Portes et fenêtres

Les portes et fenêtres peuvent représenter jusqu’à 25 % des pertes totales de chaleur d’une maison. Si elles sont en mauvais état, elles peuvent causer une augmentation encore plus importante de vos factures de chauffage et de climatisation pour la maison.

En réparant ou en remplaçant vos portes et fenêtres, vous pouvez :

  • augmenter le confort – éliminer les courants d’air froid en hiver et rendre votre maison plus confortable;
  • économiser de l’argent – les portes et fenêtres extérieures en mauvais état peuvent causer une augmentation inutile de vos factures de chauffage.

En plus, un projet de rénovation de portes et de fenêtres bien réalisé peut améliorer l’apparence de votre maison, augmenter sa valeur, réduire la possibilité de problèmes de condensation, réduire le bruit extérieur ainsi que le risque de décoloration des meubles et des tapis en raison du rayonnement ultraviolet.

Si vous songez à installer des portes ou des fenêtres de meilleure qualité, choisissez des produits homologués ENERGY STARMD qui respectent les exigences pour la zone 3. Ces produits sont mieux adaptés à notre climat.

Fenêtres

Évaluez l’état de vos fenêtres pour déterminer si vous devriez les réparer ou les remplacer. Elles devraient s’ouvrir et se fermer facilement. Vérifiez l’état des vitrages, des cadres et de la quincaillerie. Certaines fenêtres n’exigeront qu’une étanchéisation à l’air ou des réparations ou des améliorations mineures. D’autres devront peut-être être remplacées en entier.

Pour améliorer l’efficacité énergétique des fenêtres existantes :

  • réparez la quincaillerie défectueuse et remplacez les verrous de châssis pour réduire les fuites d’air;
  • calfeutrez tout écart entre la moulure et le mur ainsi qu’entre la moulure et le cadre de la fenêtre pour réduire les fuites d’air;
  • dans le cas de fenêtres mobiles, pour réduire les fuites d’air, assurez-vous que le coupe-bise est souple et bien placé et qu’il n’y a aucun vide entre le châssis et le cadre de la fenêtre;
  • installez des contre-fenêtres pour créer une couche d’air isolante qui réduit la condensation, les pertes ou les gains de chaleur, et qui prolongent la durée de vie de la fenêtre principale;
  • remplacez le vitrage existant par un vitrage éconergétique.

Si c’est le moment de remplacer les fenêtres, tenez compte des facteurs suivants :

  • le type de fenêtre – les fenêtres fixes laissent fuir moins d’air et sont moins coûteuses, tandis que les fenêtres mobiles permettent la ventilation et servent de sortie de secours;
  • les options telles que le triple vitrage, les revêtements à faible émissivité (low e) et les intercalaires isolants minimiseront les pertes de chaleur et les problèmes de condensation;
  • le matériau du cadre aura des incidences sur la valeur isolante, la force, les exigences en matière d’entretien et la durée de vie de la fenêtre. Ces matériaux peuvent comprendre le bois, le métal, la fibre de verre ou le PVC;
  • la cote énergétique (CÉ) générale de la fenêtre, comprenant le flux thermique, l’étanchéité à l’air et les gains solaires. Une valeur plus élevée est meilleure;
  • une couche de séparation composée de gaz inertes tels l’argon ou le krypton peut remplir l’espace entre les vitrages pour réduire les pertes de chaleur;
  • les intercalaires sont le matériau qui sépare les vitres dans la construction d’unités de vitrage scellées; les intercalaires à faible conductivité (technologie des bordures chaudes) gardent la vitre près de la bordure des fenêtres plus chaude, réduisent la condensation et améliorent le rendement énergétique;
  • les garanties varient selon le fournisseur et le modèle de fenêtre. Comparez-les avant de faire vos achats.

Si vous prévoyez un projet ambitieux de scellement, de calfeutrage et de pose de coupe-bise, assurez-vous que la maison est équipée d’un système de ventilation adéquat. Communiquez avec un entrepreneur professionnel de chauffage, de ventilation et de climatisation pour obtenir une évaluation exacte de votre système de ventilation.

Portes

Inspectez vos portes pour voir si elles s’ouvrent et se ferment facilement, si la porte est excessivement déformée ou pourrie, et pour connaître l’état des vitrages, le cas échéant. Si la porte est dans un état acceptable, il peut être plus économique de réparer toute défectuosité et de la sceller que de la remplacer. Toutefois, le remplacement des portes peut rendre votre maison plus attrayante et plus sécuritaire.

Pour améliorer l’efficacité énergétique des portes existantes :

  • calfeutrez tous les écarts entre la moulure et le mur pour réduire les fuites d’air;
  • assurez-vous que le coupe-bise est souple et bien placé pour réduire les fuites d’air;
  • installez des bas de porte ou des coupe-bise balayants sur les portes qui n’ont pas de coupe-bise au bas.

Lorsque vous remplacez des portes, considérez les possibilités suivantes :

  • des portes conformes aux exigences ENERGY STAR pour la zone 3;
  • un cadre en bois, en vinyle ou en fibre de verre, ou un cadre en métal à rupture thermique;
  • un coupe-bise de bonne qualité;
  • un vitrage à faible émissivité (low e) avec couche de séparation remplie de gaz inerte.

Pour obtenir une liste des fenêtres et des portes homologuées ENERGY STAR, consultez la page de listes des modèles de produits du site Web de Ressources naturelles Canada.

Pour plus de renseignements sur l’amélioration de l’efficacité énergétique de vos portes et fenêtres, consultez nos livrets de la série « Comment faire » :

Certaines rénovations peuvent modifier les échanges d’air entre votre maison et l’extérieur, et cela peut influencer les niveaux d’humidité de votre maison. Apprenez-en plus sur la gestion de l’humidité.