Centrale de Slave Falls

Centrale de Slave Falls

La centrale de Slave Falls est située sur la rivière Winnipeg, à environ 160 kilomètres (km) au nord-est de Winnipeg par voie terrestre, puis à 10 km en aval de la centrale de Pointe-du-Bois. La centrale n’est accessible que par voie ferrée à partir de Pointe-du-Bois. La centrale de Pointe-du-Bois a été construite par City Hydro (devenue plus tard Winnipeg Hydro) et a été acquise par Manitoba Hydro en 2002.

Le nom Slave Falls est dérivé d’une légende indienne selon laquelle une jeune autochtone qui voulait s’échapper du guerrier qui l’avait réduite en esclavage a lancé son canot dans les chutes pour trouver la liberté et la mort. Les puissantes chutes et l’île naturelle qui divise la rivière à Slave offraient un endroit idéal pour établir une centrale. En utilisant la base de granit de l’île pour les fondations de la centrale, les constructeurs ont économisé beaucoup d’argent et l’île a acquis le surnom « Million Dollar Island ».

Faits

  • Début de la construction – 1928;
  • Fin de la construction – 1948;
  • Coût – 8,3 millions de dollars;
  • En 1970, on a dépensé 743 000 $ pour automatiser la centrale de Slave Falls et permettre le contrôle à distance de son fonctionnement à partir de la salle de commande de la centrale de Pointe-du-Bois;
  • Capacité de production – 68 MW;
  • Production annuelle moyenne – 499 millions de kWh;
  • Hauteur de chute – 9,75 mètres;
  • Bâtiment des machines – 180 mètres de longueur;
  • Nombre de génératrices à turbine – 8 turbines-hélices à axe vertical;
  • Mise en service de la première unité – 1931;
  • Lignes de transmission :
    • 2 lignes (138 kV) de Slave Falls jusqu’à l’avenue Scotland.