Manitoba Hydro rejette les allégations de MKO au sujet de la COVID-19 au chantier de Keeyask

Les services publics affirment que les allégations de l’organisme des Premières Nations sont tout à fait fausses

Manitoba Hydro rétablit les faits concernant des allégations inexactes et fausses faites par Manitoba Keewatinowi Okimakanak (MKO) dans son communiqué du 4 novembre.

Contrairement aux allégations faites par MKO, le plan de riposte à la pandémie de Manitoba Hydro est en place depuis le printemps. Ce plan a été suivi avec les mesures de précaution supplémentaires qui suivent :

  • L’administration de tests de dépistage de la COVID-19 à tout le personnel du chantier de Keeyask à partir du 26 octobre jusqu’au 1er novembre.
  • La mise en œuvre de toutes les mesures supplémentaires recommandées par les autorités de la santé publique le 1er novembre. La plupart de ces mesures étaient déjà bien avancées avant que Santé publique ne publie ses directives.
  • La mise en œuvre d’une réduction temporaire du nombre de travailleurs comme mesure de précaution le 31 octobre. Ce plan a été communiqué à nos partenaires de la Première Nation des Cris de Keeyask plus tôt aujourd’hui.
  • La poursuite du soutien aux plans de riposte à la pandémie de nos partenaires de la Première Nation des Cris de Keeyask et des communautés avoisinantes. Cela comprend notamment la fourniture de ressources et l’octroi de fonds pour isoler tous les travailleurs retournant dans des communautés des Premières Nations pendant 14 jours selon leurs propres protocoles en cas de pandémie.

Tout au long de la pandémie, le plan a été adapté aux nouveaux renseignements, aux conditions de la pandémie et aux lignes directrices de santé publique. Un sommaire du plan de riposte à la pandémie de Keeyask, y compris les derniers changements, est affiché sur https://www.keeyask.com. Cette information était accessible aux travailleurs, partenaires de la Première Nation et au public depuis le début de la pandémie.

Voici les mesures mises en œuvre plus tôt dans le cadre du plan de riposte à la pandémie de Keeyask :

  • L’adoption du port du masque obligatoire dans tous les espaces communs;
  • Un nettoyage amélioré des surfaces souvent touchées dans tout le camp;
  • Le contrôle des équipes chaque jour avant le début de la journée de travail;
  • Des mises à jour quotidiennes sur les cas de COVID ont été et continueront d’être affichées dans les aires communes du camp pour s’assurer que tous les travailleurs sont pleinement informés de l’état actuel du virus au projet;
  • Le maintien des communications avec les travailleurs sur l’importance des gestes de base (le port du masque, l’éloignement social et le nettoyage des mains).

Après avoir été informée du premier test de dépistage de la COVID-19 positif le 25 octobre, Manitoba Hydro a immédiatement pris des mesures supplémentaires au chantier, à savoir :

  • Faire tester tous les travailleurs au chantier du projet de Keeyask le 26 octobre. (En ce qui concerne les tests à Keeyask, Intrinsic Analytics de Winnipeg, par la voie d’un contrat attribué par Manitoba Hydro, mène un test de dépistage de PCR. Si des résultats « non concluants » sont obtenus, la personne est placée immédiatement en isolement et Santé publique en est avisée, puis prend soin de la personne et voit à son contrôle. Santé publique administre ensuite un test au point de service, soit un test rapide ou un test de PCR traité au Laboratoire provincial Cadham pour confirmer le résultat « non concluant ». La technologie utilisée à Keeyask pour les premiers tests de dépistage est approuvée par Santé Canada et est la même technologie de PCR approuvée par les autorités provinciales de la santé publique);
  • La fermeture des aires communes du camp du projet, y compris le cinéma, le gymnase et le salon du site, afin d’aider à réduire au minimum la propagation du virus le 27 octobre;
  • Le 30 octobre, l’arrêt du déplacement des travailleurs entrants sur le site, à l’exception d’un petit nombre d’employés requis pour maintenir les opérations du projet. Ces travailleurs seront isolés et testés avant d’être autorisés à se rendre au chantier;

« Peu d’organisations ont entrepris des mesures à l’échelle et à l’importance que nous l’avons fait, et avec autant de rapidité que nous. Nous continuerons de procéder selon les directives de Santé publique, a déclaré Jay Grewal, présidente-directrice générale de Manitoba Hydro. Dans le cas d’affirmations et d’allégations qui sont tout à fait inexactes, c’est franchement irresponsable, en plus d’induire en erreur, surtout lorsque nous avons l’obligation collective de maintenir et de protéger la santé et le bien-être de tous les travailleurs du chantier et des communautés avoisinantes. »

L’entreprise de services publics continue d’avoir des communications ouvertes, fréquentes et constantes avec tous leurs partenaires lorsque de nouveaux renseignements deviennent disponibles et rejette les allégations qui laissent indiquer le contraire. Manitoba Hydro fournit des mises à jour quotidiennes à tous les intervenants, y compris les partenaires de la Première Nation, les employés du chantier et le public. Elle communique les nouveaux renseignements au fur et à mesure qu’elle les obtient. L’entreprise de services publics a aussi tenu des réunions hebdomadaires sur la pandémie avec ses communautés partenaires depuis la fin du printemps.

Le nombre actuel de cas et d’autres renseignements sont disponibles sur le site Web de Manitoba Hydro. Des mises à jour sont aussi affichées chaque jour au chantier de Keeyask et communiquées aux entrepreneurs au sujet du projet.

« Notre engagement avec les partenaires de Keeyask a été constant depuis le début de la pandémie, a ajouté Mme Grewal. À mesure que nous en avons appris davantage sur la COVID-19, nous avons mis à jour nos mesures de riposte à la pandémie, fait participer nos partenaires à des séances en petits groupes et maintenu les voies de communication ouvertes. »

Comme cela a été rapporté dans les médias et par les autorités de la santé publique, des cas de COVID-19 sont recensés de façon plus vaste dans les communautés du nord du Manitoba. La propagation du virus dans le Nord a été rapportée à une grande échelle au cours de la semaine jusqu’au premier test positif à Keeyask. Manitoba Hydro a pris des mesures délibérées et calculées pour maîtriser la propagation du virus à Keeyask, pour améliorer la recherche des contacts et les tests, ainsi que pour limiter et isoler le personnel arrivant au chantier et en partant.

« Collectivement, nous, ainsi que nos partenaires de la Première Nation, devons chercher à informer, aviser et éduquer correctement les travailleurs du chantier ainsi que ceux des communautés avoisinantes sur ce que nous faisons pour maîtriser et limiter la propagation de la COVID-19 et sur notre collaboration avec les autorités de la santé publique, ainsi que la suite donnée à leurs lignes directrices et à leur expertise à cet égard, a ajouté Mme Grewal. Communiquer tout autre chose, cela revient à de la désinformation à un moment où on a besoin des faits. »

Manitoba Hydro continuera de travailler avec les autorités de la santé publique pour mettre en œuvre toute autre recommandation, en plus des mesures déjà en place.

Pour plus d'information veuillez contacter :

Bruce Owen – Media Relations Officer
204-794-8270
bowen@hydro.mb.ca