Plus de renseignements dans cette section

Manitoba Hydro publie les derniers résultats des tests faits au chantier de construction Keeyask

La deuxième série de tests montre que les mesures prises pour contrôler la COVID-19 fonctionnent

Manitoba Hydro rapporte aujourd’hui qu’une deuxième série de tests de dépistage de la COVID-19 pour tous les travailleurs du chantier de la construction de la centrale de Keeyask a identifié un cas positif confirmé supplémentaire et quatre autres cas « non concluants », ou présumés. Les 508 tests ont été effectués sur trois jours, entre le jeudi 12 novembre et le samedi 14 novembre.

« Nous avons effectué cette deuxième série de tests sur tous les travailleurs du chantier par précaution, comme une mesure prudente et proactive en vue de limiter la transmission de la COVID-19 sur le chantier Keeyask », a déclaré Jay Grewal, présidente-directrice générale de Manitoba Hydro. « Nous continuons à travailler avec les responsables de la santé publique pour identifier, isoler, tester et retracer rapidement tous les cas de COVID-19 et leurs contacts étroits. »

« Grâce aux mesures prises il y a plus de deux semaines, nous avons constaté une réduction importante du nombre de cas positifs confirmés et de cas positifs présumés, et, plus important encore, une forte réduction du nombre de contacts étroits », a-t-elle déclaré. « Les employés du chantier adoptent les mesures nécessaires pour contrôler le virus. Je ne saurais souligner assez qu’il est essentiel que chacun d’entre nous continue d’agir judicieusement et de façon concertée pour instaurer un environnement sûr pour la poursuite du travail. Nous traversons cela ensemble. »

Deux autres cas positifs confirmés signalés jeudi dernier constituaient des cas de transmission par contacts étroits entre personnes s’étant isolées hors du chantier et ayant ensuite demandé un test de dépistage de la COVID-19 sur les conseils des responsables de la santé publique. À ce jour, trente-trois personnes figurent sur la liste des cas rétablis.

Manitoba Hydro continue de mettre en œuvre son plan de lutte contre la pandémie et des mesures supplémentaires conformément aux directives de santé publique. Tous les travailleurs ayant obtenu un résultat positif ou présumé confirmé au test de dépistage ont été immédiatement mis en isolement, et les responsables de la santé publique s’affairent actuellement à rechercher leurs contacts. Les travailleurs ayant obtenu un résultat de cas présumé au test de dépistage initial attendent les résultats d’un deuxième test mené par le laboratoire provincial Cadham.

À la première indication de la COVID-19 sur le chantier de Keeyask, Manitoba Hydro a pris des mesures immédiates, y compris la décision proactive de tester et de retracer tous les travailleurs sur place. En tout, 24 cas positifs et huit cas « non concluants » ou présumés ont été identifiés lors de la première série de tests effectuée le 31 octobre. Plus de 130 contacts étroits identifiés ont été mis en isolement.

Manitoba Hydro avait également réduit temporairement la main-d’œuvre présente sur le chantier, passée de plus de 770 travailleurs en octobre à environ 550 travailleurs. Il s’agissait notamment de prolonger les quarts de travail de certains travailleurs déjà présents sur le chantier et de mettre fin à tous les déplacements vers le chantier, sauf dans le cas d’un faible nombre de travailleurs devant poursuivre les travaux essentiels.

Les rotations de main-d’œuvre à venir reprendront désormais pour permettre une pause aux personnes ayant volontairement prolongé leurs rotations de travail ou ayant terminé leurs rotations normales. Ces rotations feront aussi augmenter la main-d’œuvre pour garantir la poursuite des travaux essentiels de mise en service de la première génératrice de la centrale et la reprise de la construction des génératrices suivantes.

Avant de se rendre au chantier Keeyask, tous les travailleurs, peu importe leur provenance, se seront isolés pendant 14 jours et auront reçu un résultat « concluant » à un test de dépistage par technique PCR. Cette mesure est conforme au passage à un niveau pandémique rouge ou critique de localités comme la région métropolitaine de Winnipeg.

Une certaine souplesse sera nécessaire pour un petit nombre d’équipes spécialisées afin de soutenir les efforts de mise en service. Pour ce faire, un examen au cas par cas est mené et continuera de l’être avec les responsables de la santé publique. Dans ces circonstances, ces travailleurs spécialisés n’auront aucun contact avec d’autres personnes sur le chantier Keeyask et seront logés hors du chantier pour séparer leur cohorte.

« Comme nous l’avons fait tout au long de la pandémie, nous voulons garantir une transparence absolue dans nos relations avec nos intervenants et partenaires », a déclaré madame Grewal.

Manitoba Hydro continue de produire des mises à jour fréquentes aux partenaires des Premières Nations, aux employés du chantier, aux entrepreneurs, aux syndicats, aux responsables de la santé publique et à la population du Manitoba, par la diffusion de toute nouvelle information disponible.

Pour en savoir plus sur l’intervention de Manitoba Hydro pour répondre à la COVID-19 sur le chantier Keeyask, y compris la liste complète des mesures actuellement en place, le plan d’intervention du projet en cas de pandémie ainsi que des renseignements supplémentaires sur la réduction temporaire des effectifs, consultez notre réponse pour lutter contre la pandémie de COVID-19 sur le chantier Keeyask.

Pour plus d’information veuillez contacter :

Bruce Owen – Media Relations Officer
204 794-8270
bowen@hydro.mb.ca