Plus de renseignements dans cette section

Tous unis dans la lutte contre les incendies échappés dans le nord

Deux longs boyaux jaunes sont branchés à des pompes à eau alimentées à l’essence sur la rive à Jenpeg.

Des boyaux relient les gicleurs qui aideront à protéger Jenpeg contre le risque d’incendie.

Agrandir l’image : Deux longs boyaux jaunes sont branchés à des pompes à eau alimentées à l’essence sur la rive à Jenpeg.

Des membres de l’équipe d’intervention d’urgence de Manitoba Hydro apportent leur aide dans la lutte contre les incendies de forêt dans le nord de la province alors que le temps extrêmement sec augmente le risque d’incendie échappé.

« Le Manitoba avait besoin d’aide sur le terrain, et nous avons vite répondu à l’appel, » explique James Avison, commissaire adjoint aux incendies pour Manitoba Hydro. « Même les braises d’un petit incendie suffisent pour provoquer un autre incendie deux kilomètres plus loin, qui peut s’étendre rapidement et devenir hors de contrôle. C’est une situation qui peut non seulement menacer nos installations, mais aussi la vie et les résidences de la population. »

Les membres de l’équipe d’intervention d’urgence sont dirigés par Marc Desaulniers, commissaire aux incendies de la société, sous la supervision du Programme de prévention des incendies échappés du Manitoba.

Les membres, qui proviennent de centrales et de postes de conversion, se relaient constamment pour apporter leur aide là où elle est nécessaire. Ce sont des membres du personnel régulier de Manitoba Hydro qui participent volontairement aux interventions d’urgence, non seulement pour protéger leurs collègues et les installations, mais aussi les collectivités environnantes.

Le premier groupe a d’abord été assigné à la centrale électrique de Jenpeg (avec le soutien de l’équipe d’intervention d’urgence et du personnel sur place) et à la collectivité voisine de Whiskey Jack Landing.

Selon Brad Hay, coordonnateur de l’intervention d’urgence pour la société, cette équipe très expérimentée et adéquatement formée a posé des gicleurs pour protéger les installations de Jenpeg avant d’être envoyée dans la région de Wabowden.

« L’équipe se rend où on a besoin d’elle, » a ajouté M. Hay. « Le personnel du Programme de prévention des incendies échappés n’avait d’ailleurs que des bons mots pour l’équipe. Les membres se portent volontaires pour protéger la population manitobaine, et leur aide est très précieuse. »

Selon M. Hay, aucune des installations de Manitoba Hydro n’est actuellement menacée, mais la situation pourrait rapidement changer étant donné le temps sec.

Le soleil brille dans un ciel brumeux et enfumé au-dessus des lignes électriques à la centrale de Kettle.

Les incendies de forêt près de Gillam enfument le ciel surplombant la centrale de Kettle le 16 juillet.

Agrandir l’image : Le soleil brille dans un ciel brumeux et enfumé au-dessus des lignes électriques à la centrale de Kettle.

Temps chaud et sec à l’horizon

Selon M. Avison, les efforts déployés par l’équipe d’intervention d’urgence pour lutter contre les incendies échappés suivent le modèle de recherche et sauvetage en milieu urbain (RSMU) du Manitoba. Dans le cadre de la RSMU, Manitoba Hydro appuie une équipe multidisciplinaire formée pour travailler en milieu dangereux, par exemple, pour effectuer des recherches dans un bâtiment effondré.

Selon lui, la situation à laquelle une grande partie du Manitoba est confrontée en ce moment est semblable, car selon les prévisions, il n’y aura que du temps chaud et sec.

« En raison du temps extrêmement sec dans la province et des températures élevées, tout est en place pour une catastrophe, » a déclaré M. Avison. « Nous l’avons bien vu cet été en Colombie-Britannique lorsqu’un incendie échappé a détruit la ville de Lytton. »

Pour connaître l’emplacement et l’état des incendies échappés au Manitoba, voir la carte interactive FireView 2021.