Plus de renseignements dans cette section

Les efforts des patrouilleurs en bateau dans le Nord favoriseront l’essor des populations de mouettes

« C’était une situation quelque peu avantageuse pour notre groupe, car les patrouilleurs en bateau dans le Nord enlèvent activement les débris de bois des voies navigables pour des raisons de sécurité. Nous pouvions maintenant en faire bénéficier la population de mouettes et faire quelque chose de positif à long terme pour l’environnement dans la région », a expliqué Ryan Ault, chef des opérations sur le terrain.

À la fin d’octobre, l’équipe a apporté des améliorations à un habitat de nidification créé pour les oiseaux aquatiques coloniaux (mouettes et sternes) afin de favoriser la croissance de ces populations dans la région.

Durant la phase de construction du projet de transmission de Keeyask, on a créé un îlot de nidification pour les mouettes et les sternes pour remplacer leur habitat de nidification traditionnel dans la région des rapides Gull.

« Dès l’été, nous avons vu des sternes communes y faire leur nid et des goélands à bec cerclé flâner à cet endroit, ce qui est très prometteur », a indiqué Rachel Boone du service des licences environnementales et de la protection de l’environnement. « Avant que l’hiver ne s’installe, nous avons dû procéder à quelques autres aménagements pour donner un peu d’ombre aux oisillons et les protéger contre les prédateurs, ainsi que créer des microhabitats pour la croissance des plantes. »

Dès qu’Iron North a terminé les travaux initiaux de création de zones de nidification sur l’île, Rachel a communiqué avec le groupe de gestion des voies navigables pour demander que les patrouilleurs en bateau dans le Nord naturalisent davantage l’habitat en arrangeant les débris de bois sur toute la surface de l’île.

Selon Rachel, l’îlot de nidification fera l’objet d’une surveillance au cours des 15 prochaines années pour voir comment la zone est utilisée par les oiseaux et apporter d’autres modifications pour favoriser la croissance de leur population.

Un homme traîne du bois de grève sur la plage de sable d’une île.

Greg Szocs, coordonnateur de la sécurité sur le terrain (relations autochtones et communautaires).

Agrandir l’image : Un homme traîne du bois de grève sur la plage de sable d’une île.

Des employés de Manitoba Hydro qui ont travaillé à la mise en valeur de l’habitat posent pour une photo sur une plage de sable.

Les membres de l’équipe à partir de la gauche : Nathan Beardy, Courtney Reeves, Ryan Ault, Greg Szocs, Ivan Keeper, Jeremy Wavey, Jacquie Dram, Colin Monias et Orenda Paupanakis.

Agrandir l’image : Des employés de Manitoba Hydro qui ont travaillé à la mise en valeur de l’habitat posent pour une photo sur une plage de sable.

Une femme met du bois de grève en tas sur la plage de sable d’une île.

Jacquie Dram jette des débris.

Agrandir l’image : Une femme met du bois de grève en tas sur la plage de sable d’une île.

Trois personnes transportent du bois de grève sur la plage de sable d’une île.

L’équipe au travail : Colin Monias, Courtney Reeves et Orenda Paupanakis.

Agrandir l’image : Trois personnes transportent du bois de grève sur la plage de sable d’une île.