Plus de renseignements dans cette section

Quand il n’y a que moi

Cet article a été publié en juin 2020 et peut contenir des informations obsolètes.

Nous sommes nombreux à nous sentir seuls. Nous sommes également inquiets pour l’avenir.

Nous sommes habitués à être en contact avec notre famille, nos amis et d’autres personnes à l’école, au travail, à l’église, à des matchs de hockey et de football et à d’autres activités sociales. Jusqu’à récemment, les relations – quelque chose d’aussi simple qu’une fête d’anniversaire – faisaient partie de notre vie courante. Nous les tenions pour acquis.

Or, pour l’instant, ces interactions ne font plus partie de notre vie quotidienne. Mais nous avons encore la possibilité d’être créatifs, de tendre la main et d’établir des liens, si nous prenons le temps de le faire.

Pour réduire la solitude et l’isolement, songez à ce qui suit :

  • Intégrez les contacts avec votre entourage dans votre routine.
    Réservez un ou plusieurs moments dans la journée pour les interactions sociales. Ce seront des moments privilégiés, par exemple une promenade matinale, où vous mettrez de côté toutes les distractions et où vous communiquerez ou échangerez avec d’autres personnes.
  • Prenez rendez-vous.
    Fixez un moment pour une conversation. Envoyez un courriel, un message, ou appelez simplement quelqu’un spontanément, pour l’inviter à un rendez-vous téléphonique ou à une conversation vidéo.
  • Planifiez-le.
    Tout comme vous le feriez pour une réunion (ou un rendez-vous chez le dentiste), inscrivez l’heure dans votre agenda ou mettez une alerte sur votre téléphone. « À telle ou telle heure, je vais contacter un ami, un collègue ou un membre de ma famille. » Ils veulent de vos nouvelles.
  • Permettez-vous d’être vulnérable.
    Si vous avez besoin d’interactions, faites-le savoir aux autres. Dites-leur que vous ressentez un sentiment d’isolement. En approfondissant vos conversations, vous approfondirez vos relations.

Ces conseils vous sont offerts par l’Association canadienne pour la santé mentale. Visitez leur site Web pour plus de conseils et de ressources.