Great Falls célèbre cent ans de bon fonctionnement

Manitoba Hydro a de nombreux exemples de longue date d’Énergie pour la vie; l’un des plus durables est la centrale hydroélectrique de Great Falls, qui célèbre cette année un siècle au service des Manitobains. Joignez-vous à nous pour un retour en arrière par l’entremise de vidéos, de photos et de cette rétrospective approfondie.

Great Falls, notre deuxième plus vieille centrale hydro-électrique après Pointe-du-Bois, a 100 ans cette année.

La centrale, qui se trouve sur la rivière Winnipeg, à environ 25 km au nord de Lac du Bonnet, a été construite par la Winnipeg Electric Railway Company (WERCo.), qui a précédé Manitoba Hydro et qui exploitait aussi le réseau de tramway électrique de la ville.

Cent ans plus tard, on oublie presque que l’étincelle initiale du développement de l’énergie hydroélectrique renouvelable au Manitoba n’était pas pour l’éclairage ou le chauffage, mais bien pour les transports publics.

La première des six génératrices de Great Falls est entrée en service le 3 janvier 1923, et la deuxième le 4 avril 1923.

Photo en noir et blanc d’un chantier de construction à Great Falls.

Début des travaux de construction du projet Great Falls.

Agrandir l’image : Photo en noir et blanc d’un chantier de construction à Great Falls.

La construction de la centrale de Great Falls a débuté en 1914, pour être ensuite interrompue en raison de la Première Guerre mondiale. Elle a repris après la fin de la guerre, en 1919, mais des contraintes financières ont de nouveau mis le projet en suspens jusqu’en novembre 1921. À cette date, WERCo. était en meilleure situation financière, ses profits ayant grimpé grâce à l’augmentation du nombre d’usagers du tramway à Winnipeg.

Construisez-la et ils viendront

Bien sûr, c’est un cliché, mais au début des années 1920, cela aurait pu être la devise de WERCo.

C’était assez simple : WERCo. étendrait ses lignes de tramway aux banlieues naissantes de la ville à condition que ces communautés acceptent de conclure des accords à long terme pour acheter de l’électricité à WERCo. pour leurs résidences et leurs entreprises, et cela leur permettrait de prospérer et de se développer.

Photo en noir et blanc de la première unité assemblée.

Étape importante : la première unité est assemblée à Great Falls (28 décembre 1922).

Agrandir l’image : Photo en noir et blanc de la première unité assemblée.

Les actionnaires de WERCo étaient bien contents de cette entente en se rendant à la banque. Au début des années 1920, WERCo. détient le monopole des transports publics dans une ville en plein essor. Elle s’est également lancée dans la fabrication et la distribution de gaz pour le chauffage et la cuisson. C’était la seule solution pour les communautés éloignées comme Stonewall qui voulaient s’électrifier. City Hydro était le seul concurrent de WERCo, mais son terrain de jeu se situait dans la ville de Winnipeg.

WERCo. s’est donc concentré sur les autres régions, comme Saint-Boniface, St. James, West Kildonan et Charleswood.

Great Falls, la deuxième centrale hydro-électrique de WERCo. sur la rivière Winnipeg, permettrait d’aller encore plus loin. WERCo. avait construit la centrale de Pinawa en 1906. Il s’agissait de la première centrale hydroélectrique sur la rivière Winnipeg. Dans les années 1920, Pinawa était au maximum de ses capacités (Pinawa a fermé en 1951 pour permettre à la nouvelle centrale de Seven Sisters d’utiliser l’eau plus efficacement).

En 1922, WERCo. voit dans l’énergie hydraulique bon marché le moyen le plus rapide d’accroître la prospérité d’une ville en pleine croissance et d’augmenter les dividendes de ses actionnaires. WERCo. a donc décidé de construire Great Falls le plus rapidement possible.

Vue générale de la centrale depuis l’étage de la salle de contrôle. 13 février 1923.

Agrandir l’image : Vue générale de la centrale depuis l’étage de la salle de contrôle. 13 février 1923.

Un début d’exploitation rapide

Par l’entremise de sa filiale Winnipeg River Power Company Ltd., WERCo. avait fait savoir à ses sous-traitants que Great Falls devait entrer en exploitation à l’hiver 1922-1923. Le mot d’ordre pour atteindre cet objectif était « En marche à Noël », et un grand panneau avait été accroché dans la centrale pour encourager les 2000 travailleurs.

Cela a fonctionné. Great Falls a été construite en un temps record, ce qui est un exploit étant donné que le seul moyen d’accès aux matériaux de construction et aux fournitures pour maintenir la main-d’œuvre était le chemin de fer.

Au moment de l’entrée en service des deux premières génératrices, WERCo. avait étendu ses lignes de tramway à Selkirk, Stonewall, Headingly et Saint-Norbert. L’entreprise avait aussi conclu des accords exclusifs pour fournir de l’électricité et assurer l’éclairage des rues à ces collectivités. WERCo. prévoyait que la production des deux premières génératrices de Great Falls serait entièrement consommée dès la première année d’exploitation.

En avril 1924, WERCo. raccourcit son nom pour devenir la Winnipeg Electric Company, afin de refléter le fait qu’elle s’occupe désormais de la production et de la distribution d’électricité, y compris dans les zones rurales.

La troisième génératrice de Great Falls a été mise en service le 29 novembre 1926 pour alimenter la nouvelle scierie de Pine Falls, et les dernières génératrices sont entrées en service le 4 novembre 1928, car la demande en électricité continuait de croître.

Photo en noir et blanc de personnes dans des tramways.

Les tramways arrivent à Saint-Vital au début des années 1920.

Agrandir l’image : Photo en noir et blanc de personnes dans des tramways.

La magie McLimont

S’il est une personne qui a été responsable du développement rapide de Great Falls et du redressement de la Winnipeg Electric Company après la Première Guerre mondiale, c’est bien Andrew Wyndgate McLimont, qui a rejoint la société en 1917 en tant que directeur général et qui a succédé à Sir Augustus Nanton en tant que président.

L’ampleur de la croissance sous McLimont n’a pas échappé aux actionnaires de la Winnipeg Electric Company.

Lors d’un dîner prestigieux organisé le 1er octobre 1927 à l’hôtel Royal Alexandra, pour marquer le dixième anniversaire de l’arrivée de McLimont dans l’entreprise, le directeur de la Winnipeg Electric Company, J.B. Coyne a déclaré : « En 1917, l’année où M. McLimont est arrivé ici, la production d’électricité était de 141 229 800 kilowattheures. En d’autres termes, la société et son entreprise associée, la Manitoba Power Company Ltd, vendront cette année en trois mois autant d’électricité qu’elles en ont vendu pendant toute l’année 1917. »

M. McLimont a également pris la parole lors du dîner (cocktails d’huîtres, tortue verte au sherry et filet de bœuf étaient au menu) et a déclaré que l’énergie produite à Great Falls serait bientôt épuisée et qu’il faudrait construire une centrale encore plus grande sur la rivière Winnipeg.

« Aucune opposition malavisée à des politiques actives et progressistes ne peut nous décourager dans notre détermination à contribuer à la croissance et au développement de ce pays », a tonné M. McLimont. « Une analyse saine et constructive de nos politiques sera toujours la bienvenue, mais les critiques acerbes et les personnes qui se dressent devant le progrès doivent être ignorées. »

Photo en noir et blanc d’Andrew McLimont sur le site de Great Falls.

Andrew McLimont arpente le site de Great Falls.

Agrandir l’image : Photo en noir et blanc d’Andrew McLimont sur le site de Great Falls.

M. McLimont a quitté l’entreprise en 1928. Il est décédé en Floride en juillet 1951 à l’âge de 81 ans.

Great Falls, largement modernisée dans les années 1940 et au début des années 1980, est la deuxième plus grande centrale de la rivière Winnipeg après Seven Sisters, construite par la Winnipeg Electric Company (comme l’avait dit M. McLimont) en deux étapes entre 1929 et 1952. Great Falls a une capacité de production de 129 mégawatts et une production annuelle de 750 millions de kilowattheures.

Aujourd’hui, Great Falls est la base des opérations de Manitoba Hydro sur la rivière Winnipeg.

Suivez nos pages Facebook et Twitter pour obtenir plus d’informations sur le centenaire de Great Falls. Une journée portes ouvertes est prévue à Great Falls cet été.

Et la Winnipeg Electric Company? Elle prospère jusqu’en 1952, année à laquelle ses centrales et ses actifs de distribution sont achetés par la Régie de l’hydro-électricité du Manitoba, créée par la province en 1949 pour coordonner le développement et l’exploitation de toutes les installations de production d’électricité au Manitoba. L’économie du Manitoba étant en plein essor après la Seconde Guerre mondiale et l’électrification des zones rurales se poursuivant à plein régime, les besoins énergétiques de la province devaient être gérés par une autorité publique unique, au bénéfice de tous. La Régie de l’hydro-électricité du Manitoba et la Winnipeg Electric Company ont officiellement fusionné en 1953.

Photo en noir et blanc d’une équipe sur le site de Great Falls.

Une équipe sur le site de Great Falls.

Agrandir l’image : Photo en noir et blanc d’une équipe sur le site de Great Falls.

En 1961, la société Manitoba Hydro que nous connaissons aujourd’hui a été créée lorsque la Régie de l’hydro-électricité du Manitoba a fusionné avec la Manitoba Power Commission, qui était responsable de l’électrification des zones rurales.

Le dernier tramway a circulé à Winnipeg en septembre 1955, après 73 ans d’exploitation.


Pour plus de photos de la construction de Great Falls, cliquez sur le lien de la galerie ci-dessous.