Plus de renseignements dans cette section

Des employés de Manitoba Hydro mettent leur cœur et leur temps au service de la communauté

Tout a commencé il y a cinq ans lorsque Stephen Dueck, de Manitoba Hydro, a offert d’aider une amie à couper des légumes. Il ignorait que ce serait une expérience transformatrice.

« Mon amie Jess est chef de cuisine chez Diversity Food Services », explique M. Dueck au sujet de cette filiale de l’Université de Winnipeg qui gère des établissements d’alimentation.

« Diversity Food Services utilise surtout des aliments locaux et est très engagée dans la communauté », décrit il. « Entre autres, ils offrent des emplois valorisants à des personnes souvent marginalisées, comme des réfugiés, des personnes issues de familles à faible revenu dans les quartiers défavorisés ou des personnes ayant eu des démêlés judiciaires. »

M. Dueck savait que son amie Jess offrait souvent son aide à un organisme de bienfaisance nommé Agape Table, situé à proximité de l’Université de Winnipeg.

« Agape Table fournissait plus de 500 repas de banque d’alimentation chaque matin aux membres de la communauté à l’aide d’un simple four résidentiel », explique Jessica Young, chef de cuisine chez Diversity Food Services.

« Lorsque j’ai commencé à travailler chez Diversity, c’était important pour moi de poursuivre et d’enrichir notre relation avec Agape Table », raconte-t elle. « Nous avons l’espace et les ressources, alors qu’eux ne sont pas toujours équipés pour gérer le type de dons qu’ils reçoivent. Par exemple, ils reçoivent parfois de grosses longes de porc qui doivent être transformées. Nous avons l’équipement et le personnel. Stephen m’a souvent aidée. Il a également convaincu d’autres employés d’Hydro de prêter main forte plusieurs fois. »

« Je l’ai prévenue que je n’étais pas particulièrement doué en cuisine, mais que ça me ferait plaisir de couper des légumes pendant quelques heures de temps en temps », explique M. Dueck. « J’avais fait du bénévolat par le passé avec des amis d’Hydro. Ça me manquait, si bien que je les ai invités à se joindre à moi. Nous avons eu beaucoup de plaisir. Nous avons oublié le travail pendant un moment pour mettre la main à la pâte et aider les employés de Jess qui font déjà de très longues journées de travail. »

Stephen Dueck prend un égoportrait dans la cuisine commerciale pendant que la chef prépare des aliments en arrière-plan.

Stephen Dueck s’amuse dans cet égoportrait, avec en arrière-plan la chef de cuisine, Jessica Young. (Photo prise avant la pandémie de COVID 19.)

Agrandir l’image : Stephen Dueck prend un égoportrait dans la cuisine commerciale pendant que la chef prépare des aliments en arrière-plan.

Trois personnes coupent de la dinde crue dans une cuisine commerciale.

De gauche à droite : Dawn Nedohin-Macek, Jason Kuyp et Tim Oman, de Manitoba Hydro, ont tous fait du bénévolat avec M. Dueck en aidant à la transformation de dindes pour Agape Table. (Photos prises avant la pandémie de COVID 19.)

Agrandir l’image : Trois personnes coupent de la dinde crue dans une cuisine commerciale.

Les employés de Manitoba Hydro mettent la main à la pâte

« Avant de travailler chez Hydro, j’avais remarqué que des employés semblaient faire du bénévolat ici et là », raconte M. Dueck. « J’ai pu constater au fil du temps que c’est au cœur de la philosophie de Manitoba Hydro. C’est important pour moi d’être entouré de personnes comme ça. C’est une des raisons pour lesquelles je suis venu travailler ici. »

M. Dueck, qui travaille comme ingénieur chez Manitoba Hydro, explique qu’il avait noué de belles amitiés lorsqu’il était à l’université.

« Je m’étais lié avec ces personnes travaillantes, intègres, qui faisaient du bénévolat dans leurs temps libres », décrit il. « J’aspirais à être davantage comme elles, et elles travaillaient chez Manitoba Hydro. »

Après environ 11 ans chez Manitoba Hydro, Stephen met désormais à profit ses propres relations d’Hydro pour rendre service.

« En travaillant en cuisine avec Jess, j’ai rencontré des personnes vraiment exceptionnelles », raconte-t il. « Par exemple, l’homme qui fait la vaisselle ne parle pas bien anglais. Il est tellement gentil et travaillant, mais j’ai su qu’il avait été mis à pied au début de la pandémie, et qu’il n’était pas capable de remplir les formulaires pour obtenir de l’aide. Certains membres du personnel sont très vulnérables en raison d’obstacles sociaux du genre. J’ai trouvé quelqu’un chez Manitoba Hydro, Mary Rezai, une femme absolument remarquable qui parle farsi et qui a gentiment accepté de l’aider. »

Du steak pour déjeuner

M. Dueck raconte qu’un homme avait réservé 3 000 $ dans son testament pour qu’Agape Table offre un déjeuner de steak aux bénéficiaires de la banque d’alimentation.

« Offrir un déjeuner de steak était tout un défi pour Agape Table, mais l’équipe de Jess y est parvenue facilement dans la cuisine de Diversity », raconte M. Dueck, qui a travaillé en cuisine pour l’occasion. « Nous avons fait des wraps déjeuner au steak. Je m’occupais du fromage. »

Deux personnes préparent des aliments dans une cuisine commerciale.

Les wraps déjeuner au steak préparés dans la cuisine de Diversity seront offerts à certaines des personnes les plus défavorisées de Winnipeg.

Agrandir l’image : Deux personnes préparent des aliments dans une cuisine commerciale. .

« On se rend compte à quel point les gens sont démunis, et à quel point il est important pour eux d’être traités comme les autres, d’être salués par quelqu’un », décrit M. Dueck, qui a aidé à apporter la nourriture à Agape Table. « S’intéresser à l’histoire d’une personne et lui dire qu’on la trouve extrêmement forte de continuer à avancer peut faire une différence. Un de mes proches souffre de maladie mentale, donc je sais que les petites choses peuvent faire une grosse différence. Je crois qu’il faut reconnaître l’héroïsme intérieur des gens. Si je peux en être témoin en leur apportant un wrap au steak… ce n’est pas un gros effort à faire. »

Un intérêt croissant

Le bénévolat de M. Dueck a commencé à petite échelle.

« Au départ, c’était quelque chose que je faisais quand j’avais une soirée de libre. Avec le temps, mon intérêt a grandi », raconte-t il. « Je constate l’ampleur des besoins. Les gens viennent de partout pour bénéficier des services d’Agape Table. Ils font face à des problèmes si complexes. Je crois que venir les aider est une question de solidarité encore plus que de charité. »

Un point de vue nouveau

Depuis qu’il a découvert Agape Table et Diversity Food Services, M. Dueck apprécie davantage les retombées du travail de ces organismes.

« Avant, en me rendant en voiture aux bureaux d’Hydro, au centre-ville, il m’arrivait d’être frustré lorsque des gens traversaient la rue de manière dangereuse », se souvient il, non sans émotion. « Maintenant, je sais où ils se rendaient. Ils allaient chercher un repas. C’est probablement le meilleur moment de leur journée. Pour bien des personnes, c’est également le moment de retrouver leurs amis et de se tenir au courant de la disponibilité des services sociaux dont ils dépendent. La plupart des bénéficiaires d’Agape n’ont pas de téléphone cellulaire ou, j’en suis sûr, d’accès régulier à Internet. Avant, c’était facile pour moi de négliger l’importance d’un repas communautaire, un repas pour lequel des gens sont prêts à marcher plusieurs kilomètres. Le besoin se fait d’autant plus sentir en ce moment, car la pandémie restreint la capacité des organismes. »

Du temps bien investi

Mme Young et M. Dueck estiment que ce dernier a effectué près de 200 heures de bénévolat pour Agape Table dans les dernières années. Il était heureux d’apprendre l’existence de la bourse prévue par Manitoba Hydro pour les employés qui font 50 heures de bénévolat par année civile auprès d’un organisme de bienfaisance enregistré au Canada.

« Grâce à cette bourse, Manitoba Hydro a fait un don de 200 $ à Agape Table pour récompenser mon travail bénévole cette année », se réjouit M. Dueck. « C’est énorme. Ils ont pu acheter du jus pour accompagner les déjeuners. Les petits réconforts du quotidien peuvent réellement aider une personne à retrouver son équilibre, par exemple lorsque mes collègues et moi allons prendre un café pour reprendre nos esprits après une réunion difficile. Un petit plaisir comme une boîte de jus peut faire la différence dans la journée d’une personne qui vit dans la rue. »

« L’existence de cette bourse pour nos employés en dit beaucoup sur le type d’organisation qu’est Hydro », déclare M. Dueck. « Elle donne le pouvoir aux individus. Ce n’est pas juste un don à une cause. C’est plus personnel et personnalisé. Je pense que c’est beaucoup plus significatif. Je crois que ça incarne bien l’esprit et l’histoire de Manitoba Hydro. Nous sommes de vraies personnes qui essaient de bien agir pour leurs communautés, sur le plan personnel comme professionnel. »

« Stephen nous aide régulièrement depuis trois ans », relate Mme Young. « Généralement, quand il passe donner un coup de main, il est accompagné de quelques amis de Manitoba Hydro. Il est très efficace et il comprend vite ce qu’il y a à faire. Si bien que, lorsque d’autres bénévoles se joignent à lui, il est capable de les aider à s’installer et de leur montrer à faire les choses comme il faut. Son engagement est essentiel. Je ne crois pas que j’aurais pu accomplir tout ceci sans son aide. »