Plus de renseignements dans cette section

Thermopompes à air pour climats froids

Les thermopompes à air pour climats froids sont écoénergétiques, et elles peuvent réduire votre empreinte carbone si elles remplacent un système de chauffage à combustible fossile. Elles utilisent la chaleur de l’air extérieur pour chauffer votre maison.

Les thermopompes à air pour climats froids sont un peu plus efficaces que les thermopompes à air classiques et peuvent fonctionner à des températures plus basses. En général, la capacité de chauffage des thermopompes classiques diminue grandement par temps froids, et il n’est ordinairement pas recommandé de les utiliser lorsque la température est inférieure à −10 °C. Les thermopompes pour climats froids, quant à elles, peuvent fournir de la chaleur jusqu’à ce que le mercure atteigne −25 °C, ou même −30 °C selon le modèle.

Il existe deux grands types de thermopompes à air pour climats froids sur le marché.

Thermopompes centrales

La thermopompe centrale ressemble au climatiseur central. Elle est formée d’un appareil extérieur ainsi que d’un serpentin placé dans les conduits d’aération de la maison.

Pendant l’été, la thermopompe fait office de climatiseur central : le ventilateur de circulation fait passer l’air intérieur sur le serpentin intérieur, et le réfrigérant qui circule dans ce dernier grâce à une pompe absorbe la chaleur de l’air et la transfère au serpentin extérieur (condenseur). L’appareil extérieur transfère ainsi la chaleur de la maison à l’air extérieur, climatisant celle-ci.

En hiver, la thermopompe fait simplement circuler le réfrigérant en sens inverse; l’appareil extérieur absorbe la chaleur de l’air extérieur et la transfère au serpentin intérieur se trouvant dans les conduits d’aération. L’air qui passe sur le serpentin absorbe la chaleur et la distribue dans la maison.

Thermopompes biblocs (sans conduits)

La thermopompe biblocs fonctionne selon le même principe que la thermopompe centrale, mais ne nécessite pas de conduits d’aération. La plupart des thermopompes biblocs ou sans conduits se composent d’un appareil extérieur et d’au moins un appareil ou module intérieur. Les appareils intérieurs comprennent un ventilateur intégré qui fait circuler l’air sur le serpentin pour que celui-ci en absorbe la chaleur ou y transfère de la chaleur.

Plusieurs appareils intérieurs sont généralement nécessaires pour assurer le chauffage et la climatisation d’une maison. Les thermopompes biblocs conviennent principalement aux habitations sans conduits d’aération, comme celles équipées de plinthes électriques ou d’une chaudière à eau chaude ou à vapeur, ainsi qu’aux résidences à aire ouverte, qui nécessitent peu d’appareils intérieurs.

Entretien

Nous recommandons les mesures suivantes :

  • inspection du filtre à air tous les trois mois pour déterminer s’il doit être remplacé;
  • vérifications régulières pour s’assurer que les évents de distribution et de reprise d’air ne sont pas obstrués;
  • inspection et nettoyage réguliers du serpentin extérieur pour s’assurer qu’il est libre de tout détritus (feuilles, graines, poussière, peluches, etc.);
  • vérification annuelle du système par une technicienne ou un technicien d’entretien qualifié.

Pour en savoir plus sur les mesures et les indications d’entretien applicables à votre système, consultez une mécanicienne ou un mécanicien frigoriste autorisé.

Températures de fonctionnement

Les thermopompes à air fonctionnent tant que la température extérieure est supérieure à un certain seuil, et leur efficacité au chapitre du chauffage diminue fortement lorsque celle-ci chute. Ces thermopompes ont donc besoin, en général, d’une source de chaleur d’appoint pour assurer un chauffage adéquat lorsqu’il fait plus froid. Dans le cas des thermopompes pour climats froids, cette source d’appoint est généralement constituée de serpentins électriques, bien que certains appareils puissent également fonctionner en tandem avec une chaudière ou une fournaise à gaz.

La plupart des systèmes à air sont conçus pour cesser de fonctionner lorsque la température atteint l’un des trois niveaux ci-dessous, suivant le réglage effectué par l’installateur.

  • Point d’équilibre thermique
    Température sous laquelle la thermopompe seule ne suffit plus pour répondre au besoin en chauffage de la maison.
  • Point d’équilibre économique
    Température à partir de laquelle une source d’énergie devient plus économique qu’une autre. Lorsqu’il fait plus froid, il peut être plus économique d’utiliser une source d’énergie d’appoint (le gaz naturel, par exemple) plutôt que l’électricité.
  • Limite de basse température
    Température sous laquelle la thermopompe ne peut pas fonctionner de façon sécuritaire, ou ne peut pas être aussi efficace que le chauffage électrique d’appoint.

Régulation

Il est recommandé d’utiliser un seul thermostat pour la thermopompe à air et le système de chauffage d’appoint, car cela évite qu’un appareil interfère avec le fonctionnement de l’autre. Si des thermostats distincts sont utilisés, le système d’appoint pourrait chauffer la maison pendant que la thermopompe la refroidit, par exemple.

Avantages

  • Écoénergétique
    Les thermopompes à air pour climats froids sont plus efficaces que bien d’autres systèmes, y compris les fournaises électriques, les chaudières et les plinthes chauffantes.
  • Écologique
    Les thermopompes à air captent la chaleur de l’air extérieur et l’ajoutent à celle produite par le compresseur électrique pour chauffer la maison. Ainsi, cette dernière consomme moins d’énergie, produit moins de gaz à effet de serre et génère moins d’effets néfastes sur l’environnement.
  • Versatile
    Les thermopompes à air chauffent ou refroidissent selon les besoins. Les maisons équipées d’une thermopompe à air pour climats froids n’ont donc pas besoin d’un système de climatisation distinct.

Est-ce le bon choix pour ma maison?

Voici quelques facteurs à considérer pour établir si une thermopompe à air pour climats froids convient pour votre maison.

Coûts et économies

Une thermopompe à air pour climats froids peut réduire vos coûts annuels de chauffage de 33 % par rapport à un système de chauffage électrique. Si la thermopompe remplace une fournaise ou une chaudière au propane ou au mazout, ces économies peuvent même atteindre de 44% à 70 %, selon le rendement saisonnier des systèmes. Toutefois, son coût est généralement supérieur à celui des systèmes au gaz naturel. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre tableau comparatif annuel des modes de chauffage domestique (PDF, 176 ko) (en anglais).

Le coût d’installation d’une thermopompe à air dépend du type de système ainsi que des appareils de chauffage et des conduits d’aération déjà en place. Des modifications aux conduits ou au système électrique peuvent être nécessaire pour assurer le fonctionnement de la nouvelle thermopompe. L’installation d’une thermopompe à air est plus coûteuse que celle d’un système de chauffage et de climatisation classique, mais son coût de fonctionnement annuel est inférieur à celui des systèmes de chauffage électrique, au propane ou au mazout. Par ailleurs, il est possible d’obtenir du financement pour l’installation grâce au prêt résidentiel pour l’efficacité énergétique de Manitoba Hydro.

Climat local

Le coefficient de performance de la saison de chauffage (CPSC) des différents modèles de thermopompe peut vous aider à comparer leur efficacité respective par temps doux en hiver. Plus le coefficient est élevé, plus le modèle est efficace. Remarque : Le CPSC calculé par le fabricant n’est habituellement valide que pour une région particulière, où les températures hivernales sont beaucoup plus douces qu’au Manitoba; il ne représente donc pas le rendement du système dans le climat de la province.

À des températures inférieures à −25 °C, la plupart des thermopompes à air pour climats froids ne sont pas plus efficaces que le chauffage électrique.

Conditions d’installation

L’emplacement de l’appareil extérieur dépend de plusieurs facteurs, y compris la circulation de l’air, les considérations esthétiques et sonores ainsi que l’accumulation de neige. Si l’appareil extérieur n’est pas mural, il doit être installé sur une plateforme dans un endroit ouvert, afin de faciliter le drainage de l’eau de fonte et de réduire l’entassement de la neige par le vent. Il faut éviter de placer l’appareil près de certains lieux, comme les passages pour piétons, étant donné le risque accru de glisser ou de tomber en présence d’eau de fonte. Dans tous les cas, suivez les recommandations d’installation du fabricant.

Pour de plus amples renseignements, consultez le guide d’installation des thermopompes à air dans les climats froids (en anglais) du Northeast Energy Efficiency Partnership.

Engager un entrepreneur

Votre thermopompe doit être installée par une mécanicienne ou un mécanicien frigoriste autorisé à travailler au Manitoba. L’entrepreneur doit procéder au calcul des pertes de chaleur nominales afin de s’assurer que le système choisi convient à la taille de maison. Suivez nos conseils pour engager un entrepreneur afin de vous assurer de trouver le fournisseur qui convient le mieux aux besoins de votre projet.

La Subvention canadienne pour des maisons plus vertes

Que ce soit pour une nouvelle installation ou un remplacement, votre thermopompe à air pour climats froids peut être admissible à la Subvention canadienne pour des maisons plus vertes de Ressources naturelles Canada.

Pour en savoir plus sur les thermopompes à air pour climats froids, n’hésitez pas à nous envoyer un courriel.