Grâce à une réduction du nombre de travailleurs au chantier de Keeyask, le projet peut continuer

Protège les travailleurs et les communautés

Comme cela a été annoncé samedi dernier, Manitoba Hydro va procéder à une réduction temporaire du nombre de travailleurs au projet de centrale de Keeyask. Les travaux pourront donc se poursuivre en toute sécurité.

« Cette réduction temporaire permet de protéger tous les travailleurs, leur famille et les résidents des communautés avoisinantes contre la propagation de la COVID-19. Elle nous permet cependant de poursuivre les travaux dans le cadre du projet en suivant toutes les lignes directrices énoncées dans notre plan de riposte à la pandémie et toutes les exigences en matière de santé publique », a déclaré aujourd’hui la présidente-directrice générale de Manitoba Hydro, Jay Grewal.

Mme Grewal a précisé que Manitoba Hydro a déjà mis en œuvre les exigences d’une désignation de niveau d’alerte critique ou rouge, le cas échéant, avant la déclaration par la province du Manitoba. Les services publics continueront de collaborer avec les autorités de la santé publique et les partenaires de la Première Nation des Cris de Keeyask.

« Nous continuons aussi d’appuyer les plans de riposte à la pandémie de nos partenaires de la Première Nation des Cris de Keeyask et des communautés avoisinantes », a ajouté Mme Grewal. « Depuis le début de la pandémie, la santé et la sécurité de tous les travailleurs, de leur famille et des communautés avoisinantes ont été notre priorité. Nous continuerons de prendre toutes les mesures nécessaires pour les protéger contre la propagation de la COVID-19. »

Mme Grewal a ajouté que le nombre de travailleurs au chantier de Keeyask sera réduit temporairement, passant de plus de 760 à environ 550 travailleurs qui continueront d’accomplir les travaux essentiels, dont la mise en service de la première centrale, l’hivérnisation du chantier et le fonctionnement sécuritaire de l’infrastructure du camp.

Cela consiste notamment à prolonger les quarts de travail de certains travailleurs actuellement sur le chantier et à mettre fin à tous les déplacements aller-retour du chantier, sauf dans le cas du faible nombre de travailleurs qui doivent poursuivre les travaux essentiels.

Les travailleurs se rendant au camp devront d’abord avoir été en isolement et subi un test de dépistage de la COVID-19. Ils devront aussi continuer de se surveiller pour l’apparition de symptômes de la COVID-19, comme tous les autres travailleurs sur le chantier. En cas de symptômes, ils devront se présenter à l’infirmière praticienne pour passer un test de dépistage de la COVID-19 administré par les autorités de la santé publique.

D’autres travailleurs ont commencé la période d’isolement de 14 jours prévue par un plan qui prévoit leur rotation à Keeyask plus tard ce mois-ci. Ils iront remplacer des travailleurs qui ont accepté de prolonger leur rotation ou l’ont terminée.

Mme Grewal a précisé que tous les travailleurs au chantier de Keeyask devront passer un test de dépistage de PCR de la COVID-19 et obtenir des résultats concluants avant de voyager. Toute personne recevant un résultat « non concluant » avant de se déplacer ne sera pas autorisée à se rendre au chantier, sera isolée et devra passer un deuxième test traité par le Laboratoire provincial Cadham. Intrinsic Analytics administre le test initial de dépistage de la COVID-19 pour le projet de Keeyask à l’aide d’appareils de laboratoire et de protocoles approuvés par Santé Canada. Les résultats « non concluants » d’un test administré par Intrinsic Analytics sont ensuite confirmés par un deuxième test du Laboratoire provincial de Cadham.

La société rapporte aujourd’hui qu’un nombre total de 24 travailleurs sont maintenant des cas positifs confirmés. Huit autres travailleurs, qui ont obtenu des résultats « non concluants » au premier test de dépistage de PCR attendent leurs résultats du Laboratoire de Cadham. Les services publics ont testé tous les travailleurs du projet la semaine dernière. À l’heure actuelle, 45 travailleurs se trouvent dans des dortoirs spéciaux au chantier de Keeyask.

Pour plus d'information veuillez contacter :

Bruce Owen – Media Relations Officer
204 794-8270
bowen@hydro.mb.ca

Scott Powell — Director, Corporate Communications
204 360-4417
Cell. 204-299-8849
spowell@hydro.mb.ca