Plus de renseignements dans cette section

Répondre à l’appel pour aider les collectivités des premières nations à lutter contre la COVID-19

Cet article a été publié en décembre 2020 et peut contenir des informations obsolètes.

Tout a commencé par un appel du chef de la Première Nation de Shamattawa. Aux prises avec une flambée de COVID-19, la collectivité située à environ 360 km à l’est de Thompson se tournait vers Manitoba Hydro pour obtenir de l’aide.

« Lorsque la pandémie s’est aggravée, nous avons cessé de nous rendre dans les collectivités des premières nations, sauf en cas d’urgence comme un incendie résidentiel ou une panne d’électricité », a déclaré Ed Danyluk, gestionnaire pour la région du Nord chez Manitoba Hydro.

« Le chef nous a demandé si nous pouvions envoyer une équipe pour connecter de nouvelles résidences, ce qui aiderait à assurer l’éloignement entre les personnes devant s’isoler. »

Un employé travaille au sommet d’un poteau électrique à l’extérieur d’une maison d’Oxford House.

Jayde Petrowski, de Manitoba Hydro, connectant une nouvelle maison d’Oxford House au réseau d’électricité la semaine dernière. Il s’agit de l’une des neuf nouvelles constructions qui seront utilisées par la collectivité pour fournir plus de lieux d’isolement.

Agrandir l’image : Un employé travaille au sommet d’un poteau électrique à l’extérieur d’une maison d’Oxford House.

En réponse à cette demande, une équipe de poseurs de lignes, un évaluateur-planificateur et un inspecteur en électricité de Thompson se sont rendus à la collectivité éloignée en avion pour connecter une résidence de six logements initialement construite dans le but d’accueillir des enseignants.

Les membres de l’équipe, Jared Flaman, Kyle Froese, Zechariah Sather et Jayde Petrowski, et leurs accompagnateurs, Alex Bates et Shawn Melsted, ont aussi profité de l’occasion pour livrer 40 boîtes repas au poste de soins infirmiers de la collectivité.

« Je ne sais pas s’ils s’y attendaient ou non, mais la femme qui nous a accueillis à la porte était très surprise et reconnaissante », a affirmé Jared.

Shamattawa n’a pas été la seule première nation à réclamer l’aide de Manitoba Hydro. Au cours du mois dernier, le chef et le conseil des Premières Nations d’Oxford House et de Wasagamack, dans le centre nord du Manitoba, ont aussi demandé des services de connexion de nouvelles maisons pour les aider à lutter contre la COVID-19.

Après avoir terminé leur travail à Shamattawa, Jared, Kyle, Zechariah, Jayde, Alex et Shawn ont repris l’avion pour se rendre à Oxford House, où les ont rejoints Kraig Cober et Steve McDonald. En une journée seulement, ils ont connecté neuf maisons et ont amélioré les câbles pour le service et l’installation d’un nouveau transformateur.

« Nous avions une super équipe, s’est enthousiasmé Jared. Et nous n’avions pas de camion nacelle, tout le travail a été fait en grimpant et en élinguant le matériel à l’aide de cordes. »

Plus tôt en décembre, une autre équipe de poseurs de lignes d’Island Lake, composée de John Mason, de Darcy Klassen et de Darcy Franz, s’est rendue à Wasagamack et a connecté onze nouvelles maisons, en plus de deux maisons existantes, qui seront utilisées par les aînées de la collectivité.

Trois employés portant des masques non médicaux tiennent des boîtes remplies de sacs-repas à l’extérieur du centre de santé de Shamattawa (Kisemattawa Minoyawin Waskihekan).

Le personnel de Manitoba Hydro de Thompson répond à la demande de connexion de la Première Nation de Shamattawa pour aider la collectivité dans sa lutte contre la COVID-19. Des boîtes repas ont aussi été remises aux travailleurs de première ligne du poste de soins infirmiers.

Agrandir l’image : Trois employés portant des masques non médicaux tiennent des boîtes remplies de sacs-repas à l’extérieur du centre de santé de Shamattawa (Kisemattawa Minoyawin Waskihekan).

Quand on lui a demandé si lui ou les autres membres de l’équipe étaient inquiets de se rendre dans des collectivités aux prises avec des flambées de la maladie, Jared a rapidement répondu que la COVID-19 n’allait pas les arrêter.

« Aucun membre de l’équipe n’est très inquiet. Nous n’avions pas vraiment à interagir avec les personnes de la collectivité. Nous avons simplement suivi les lignes directrices de sécurité et fait notre travail, ce qui n’est pas très différent de nos journées habituelles », a indiqué Jared.

« Nos employés méritent vraiment qu’on souligne leur travail, a indiqué Marshall Shust, superviseur du centre de service à la clientèle de Manitoba Hydro à Thompson. Ils sont très fiers de leur travail, et ces déplacements dans les collectivités des premières nations montrent qu’ils sont prêts à tout pour nos clients, peu importe où ces clients se trouvent. »