Plus de renseignements dans cette section

Des employés de Manitoba Hydro font le bonheur d’enfants affamés au Manitoba

Cet article a été publié en avril 2021 et peut contenir des informations obsolètes.

Michelle Funk a grandi aux Philippines et elle sait ce que c’est que d’aller à l’école le ventre vide.

Une salle de classe aux Philippines avec de jeunes enfants et des enseignants assis à un bureau.

Voici une des seules photos que Michelle possède de son enfance. Elle croit qu’elle était en troisième année sur cette photo.

Agrandir l’image : Une salle de classe aux Philippines avec de jeunes enfants et des enseignants assis à un bureau.

« Je me souviens que j’étais à la fois triste et mal à l’aise. Pendant que mes camarades de classe mangeaient, j’essayais de me concentrer sur autre chose, avoue Michelle, analyste des systèmes internes de Manitoba Hydro.

Maintenant que j’ai des enfants, je ne peux pas m’imaginer à quel point ça devait être difficile pour ma mère de savoir que je n’avais pas toujours quelque chose à me mettre sous la dent. Je me souviens qu’une fois, j’étais partie en excursion pendant trois jours et elle a dû marcher pendant longtemps pour m’apporter de la nourriture qu’elle avait récupérée tant bien que mal chez les voisins. Je sais aussi qu’elle a dû se priver de manger bien souvent. »

Michelle est arrivée au Canada à l’âge de 19 ans. Elle est reconnaissante pour toutes les occasions qu’elle a eues depuis qu’elle s’est installée ici.

Mais une chose la surprend.

« Savoir qu’il y a toujours tellement d’enfants, ici même, qui n’ont rien à manger, dans un pays si riche, c’est triste », poursuit Michelle, qui a récemment eu le bonheur d’aider cette cause.

Des employés en toque de cuisinier

« J’essayais juste de l’aider à l’organiser », déclare Michelle au sujet d’un événement mené à bien par sa collègue Gwenda Matieshin.

Gwenda avait lu l’article Un tirage au lieu de la soupe concernant l’événement La soupe au caillou visant à ramasser des fonds essentiels pour le Child Nutrition Council of Manitoba, celui-ci ne pouvant faire ses collectes de fonds habituelles.

Gwenda a alors décidé de transformer un petit rassemblement organisé par son groupe de temps à autre le midi pour en faire une collecte de fonds pour l’œuvre de bienfaisance.

« Gwenda adore cuisiner et elle est très bonne. Avant la pandémie, elle concoctait quelque chose et on lui donnait de l’argent pour défrayer le coût de la nourriture. Puis on mangeait et on jasait ensemble, confie Michelle. Cette fois-là, Gwenda a suggéré d’organiser notre propre mini-événement de la soupe au caillou pour ramasser de l’argent pour le Child Nutrition Council. »

Gwenda et quatre autres employés ont fait de la soupe à leurs frais et ont vendu 60 billets pour une dégustation. Tout l’argent ramassé va servir à remplir le ventre d’enfants affamés.

Gwenda, ses collègues et quelques autres personnes se sont réunis dans le sous-sol d’une église pour mettre la soupe dans des contenants.

Moyennant la somme de 15 $, les employés ont pu prendre un emballage de cinq sortes de soupe et un petit pain au levain cuisiné par Gwenda.

« Dans bien des cas, les employés ont donné plus que le prix du billet, raconte Michelle. Certaines personnes ont même fait un don sans obtenir de soupe en échange parce qu’il n’en restait plus. »

Et la soupe du jour…

Gwenda Matieshin a fait du bortch, Donna Ross de la soupe à la pomme de terre au four, Bonnie Penno de la soupe au jambon et aux fèves, Sandra Smilski de la soupe minestrone, et Trevor James de la soupe hongroise aux champignons et à l’aneth, ce qui lui a valu le plus grand nombre de votes à l’occasion du rassemblement en ligne à l’heure du midi.

Cinq récipients à soupe et un mini pain au levain se trouvent à côté d’un menu décrivant toutes les soupes.

Moyennant la somme de 15 $, les employés ont pu prendre un emballage de cinq sortes de soupe et un petit pain au levain cuisiné par Gwenda. Tout l’argent recueilli a été versé au Child Nutrition Council of Manitoba.

Agrandir l’image : Cinq récipients à soupe et un mini pain au levain se trouvent à côté d’un menu décrivant toutes les soupes.

Cinq soupes qui ont porté fruits

Cet événement a permis de ramasser 1 355 $ pour le Child Nutrition Council of Manitoba, Inc. La vente de billets a permis de recueillir 855 $, et Manitoba Hydro a fait un don de 500 $ au Child Nutrition Council of Manitoba par l’intermédiaire de l’initiative Employee Champion de la société.

« C’est absolument incroyable, s’exclame Viola Prowse, du conseil d’administration du Child Nutrition Council of Manitoba. Les enseignants et les administrateurs qui bénéficient de nos programmes vont se servir de cet argent à bon escient pour se procurer des aliments nutritifs pour leurs élèves. Les fonds recueillis font le bonheur des enfants. »

Ce printemps, le Child Nutrition Council of Manitoba a organisé un tirage virtuel moitié-moitié pour remplacer l’événement La soupe au caillou, mais le tirage n’a pas été aussi fructueux que les collectes de fonds des autres années.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants envers l’imagination, les efforts et les dons de ces employés qui ont pris l’initiative de nous venir en aide, ajoute Viola. En plus, les soupes étaient délicieuses et la dégustation a été tellement amusante. Et que dire du pain!

Pour en savoir plus sur le Child Nutrition Council of Manitoba et sur les options de financement de programmes de repas et de collations dans les écoles du Manitoba.


Pour découvrir d’autres mesures que prend le personnel de Manitoba Hydro partout dans la province afin de rendre nos collectivités sûres, dynamiques et inclusives, consultez notre Rapport sur la responsabilité sociale d’entreprise.